Retour à l'accueil
 Le Dimanche 26 juin 2005, au Château de Chinon (37),
Le Cercle des Porte-Plumes organisait la fête

« Journée Médiévale Plantagenêt »

pour la remise des prix du concours de Nouvelles Médiévales
Thème : « Les troubadours dans la ville »

à l’occasion du
800ème anniversaire du rattachement de la ville à la couronne de France

La parade

Les animations : contes, musiques, points de Bayeux, tir à l’arc, joute d’enfants, adoubements

La remise des prix de nouvelles médiévales

crédit photographique : Béatrice Dieuzy

1er prix : 1 nuit pour 2 personnes au Manoir de la Rémonière (37) offert par Ch. Pécat.

"Le Troubadour du Tournel - Hiver 1215…" de Michèle Olivier (Puy-de-Dôme)
Docteur en anthropologie sociale et ethnologie, elle a publié « Chronique d'un vestiaire hospitalier », ed. L'Harmattan, 2004.
Ce qui l'a inspirée : la culture familiale, le village du Tournel blotti autour du château, berceau de sa famille et « le rêve sans cesse, d'imaginer ce que mes ancêtres paysans ont vécu autour de cette forteresse », et enfin, la passion des Cathares.

L’avis du jury : Style raffiné, sensible et rythmé.Décors et environnement bien campés pour créer une ambiance "moyen age" dans laquelle le lecteur voyage avec Enguerrand le troubadour cathare. Le moment de la fête offre des images réalistes, bien décrites, qui font appel à une bonne connaissance de l'époque, où l'amour et l'honneur guident la poésie.


2e prix : un coffret médiéval offert par Histoires & Légendes (Chinon) 

"Le voyage de Guilhem" de Monique Coudert (Yvelines)
Animatrice d'ateliers d'écriture, elle a publié essentiellement des poésies en revues ; elle est lauréate du premier prix de plusieurs concours de nouvelles ou poésies ; entre autres : 2003 (Beaune), 2004 (Caens).
Ce qui l'a inspirée : la difficulté du concours ciblé, et les recherches que cela induit, avec une attirance pour le conflit qu'implique le choix de l'amour d'une femme contre l'amour de sa confession religieuse.

L’avis du jury : Un écrit stylé, vivant, ponctué de phrases poétiques. Le lecteur attend, espère la fin qui emporte Guillem le troubadour vers son amour, après un périple parsemé de doutes et d’embûches vers le château de Montségur.

3e prix : un set de calligraphie offert par Papeterie Pinguet (Chinon)

"Le jour où Eglantine devint poète" de Jean Le Goff (Côtes d'Amor)
Directeur d'institut de formation en soins infirmiers, il a publié dans la presse des poésies ; il est plusieurs fois lauréat de concours de poésies.
Ce qui l'a inspirée : Jean le Goff est venu à Chinon recevoir son troisième prix au concours de la Coterie Poétique de Chinon au printemps 2005. Il a vu l'affiche annonçant le concours de nouvelles, s'est promené le long de la Vienne qui l'a inspiré, et a rédigé sa nouvelle le soir.

L’avis du jury : Enfin une femme qui vit autrement que pour être l'objet de l'amour. Une histoire riante à travers le moyen age où la détermination d'Eglantine à s'instruire pour devenir poète, entraîne le lecteur. Avec en plus un clin d’œil sympathique à la Devinère.

Retour à l'accueil



Site hébergé par Hayka-Kultura