Louis Poitrenaud

 
Retour à l'accueil
un poète-chansonnier
bien de chez nous !
 
Quand j’étais petit, je me prenais
Pour un grand.
Trop petit pour être compris, faisant
Figure de simple d’esprit.
Depuis, j’ai grandi et je n’ai toujours
pas compris.
Alors, je me sens tout petit !
L.P.
 



P A R I S !!!


Enfant d' Enghiens de l' entre deux guerres, Louis est bien vite attiré par les rampes de spectacle et les paillettes des artistes de l'époque. Garçon de café au Junior, boulevard de la Chapelle, métro Max Dormoy – il s'en souvient avec tendresse et nostalgie - il jongle avec les plateaux et les jeux de mots, rêvant de faire son numéro sur une scène de théâtre, un plateau de télévision,
bref, n'importe où.
Louis a les mots dans le sang et le sang lui monte à la tête - ces mots qui feront rire ou bien émouvoir !
Il rêve aussi de belles voitures et de muses... en chair et en os !

 

Départ pour la Côte d'Azur...

 
Recommandé par un certain Jean Hamon, maître d'hôtel au Ritz, à Paris (!), il part sur un coup de cœur...
en « aronde » vers la Côte d'Azur !
C'est à Antibes et à Juan les Pins, entouré de jazzmen,
que Louis Poitrenaud se familiarise avec l'art des mots,
art-harassant et excitant, à la façon de Raymond Devos, à qui on le compare. Enfin, il peut connaître ses tout premiers feux de la rampe : Louis Poitrenaud devient Louis Poitrenaud .
 
Louis Poitrenaud est avant tout un autodidacte et un homme qui ne recule pas devant ses ambitions, conscient de son talent réel !


....C'est au Vieux-Mûrier, à Tours, dans le...Vieux Tours,
 que
l'artiste Louis
viendra se réaliser !



 
PHOTO Louis dans tous ses états !
( Louis au Vieux Mûrier le 11/11... )

 
Sa réputation sort du quartier et la presse s'en mêle...
                                                            vrais paparazzis de province !
                                                                                (guide du Routard 98-99, Nouvelle République)
 
Et le patron de déclamer tous les soirs :
 
A l'heure du RUSH, comme un essaim d'abeilles,
Au vieux Mûrier, comme Lune de miel,
Chacun son Ver à soi,
Regarde...parle... et bois !
L.P.
 
Mais son art ludique et plutôt drôle touche profondément M. Paul Jolas (entre autres), directeur de la revue Rencontres artistiques et littéraires, de Paris, revue classique, rigoureuse et ...vieille comme le monde. Paul Jolas publie des textes du patron du Vieux-Mûrier, comme il l' a fait pour Joseph Deiltheil, Armand Lanoux ,
André Gide, Julien Viaud
(pseudonyme de Christian Massé à cette époque),
René de Obaldia, grand dramaturge contemporain
et académicien, etc.
 
Car les jeux de mots de Louis Poitrenaud ...traduisent le talent d'un homme timide et généreux. Les mots de Louis, que l'on peut entendre comme les..maux de son âme...sont posés entre lui et le public, comme une passerelle
d'amitié et d'amour !
 
Plus que ça : dans certaines écoles maternelles de France, on apprend aux enfants à réciter du Louis Poitrenaud, comme on leur apprend du Maurice Carême ou du Jacques Prévert que Louis rencontra en qualité de garçon de café lui récitant ses vers!
 
Louis ne finira jamais de dire :
 
Le café des arts

Quand un client reprend un café noir, « re...noir »
Monsieur, dit le barman du Café des Arts.
Quand un client paie avec une grosse coupure, je préfère
« monnaie » Monsieur, dit le barman du Café des Arts.
Jeune homme « si ce lait » grenadine vous convient, je peux vous l'offrir, dit le barman du Café des Arts.
Á faire frémir les tournesols, un « Vent Gogh »...nard soufflait sur le Café des Arts.
Georges un peu « Braque » dans un recoin du Café des Arts.
Un verre de « vin si » il est nectar dit Monsieur Léonard au barman du Café des Arts.
Parfois courtois : Mademoiselle avec son verre « passe-t-elle » un moment coloré, dit le barman du Café des Arts.
Col cassé et queue de « cheval est » de bonne mise au Café des Arts.
Après l'hiver en « nature morte », l'on peut vous servir dans le « Chardin » du Café des Arts.
Un client hautain à lamine dépeinte comme une toile inachevée...le barman retint son attention et, son visage se recolore sur toile de fond de grand art, toujours au Café des Arts.
Il se fait tard, le Café des Arts s'endort et vous dit bonsoir.
Par ici la sortie des Artistes.
C'était une simple « esquisse » du...Café des Arts.
L.P.
 
Né en automne, Louis joue avec ses 75 printemps : récemment, n'est-il pas remonté sur les planches …
                                                                                                                        de la salle Ockenghem, à Tours
 
Tours, le petit P A R I S !!!

 

Publications de Louis Poitrenaud :
 

- Elle et lui, recueil de poèmes, éd. Denis Jeanson, 1990
- La Tentation des mots, recueil de poèmes, éd. Epigrammes, 1996.
 
Et, en projet :
- Humours et calembours, recueil de poèmes et de textes divers.



Retour à l'accueil



Site hébergé par Hayka-Kultura